Interview artistique #1: iLK™

A l’occasion du quatrième anniversaire de Onze Mètres Carrés, Le Conduit a interviewé  iLK™ qui présentera, le temps d’une soirée, une mini-exposition autour de sa collaboration avec la boutique orléanaise de sneakers. Pour celles et ceux qui le découvre, iLK™ possède de multiple casquettes, graffeur, graphiste, illustrateur, photographe,web-designer,… Mais le mieux pour en parler c’est encore de lui laisser la parole.
Le Conduit: Pour commencer notre interview, pourrais-tu te présenter en quelques mots et nous décrire ton parcours ?
iLK™: Je suis né dans le 93 , après un bac scientifique, j’ai fais un Deug d’Arts Plastiques puis un BTS graphiste/maquettiste et enfin un diplome superieur d’Arts appliqués.
Après le bac, j’ai fais toutes mes études en alternance avec des sociétés dans lesquelles je travaillais, notamment dans une boite où je faisais des packagings de jouets pour Disney, Tf1, M6… là ou j’ai fais mes armes!
Autant vous dire que je n’ai pas beaucoup connu les bancs de l’école et toujours préféré le travail concret ou les playgrounds de Basket, une sorte de Tom Sawyer de Seine Saint Denis.
C.: On remarque dans ton travail que la culture urbaine est très présente, as-tu des influences bien ciblées, comme une personne, un courant musical, ou autre chose en particulier peut-être ?
I.: J’ai toujours habité dans le 93, entouré de béton, de quartiers, de halls, donc les tags, les flops, les graffitis, le basketball, le rap ont bercé mon enfance.
La musique est une immense source d’inspiration. Je ne peux pas travailler sans. Je travaille souvent avec des mecs de la Mafia k’1 Fry et c’est toujours très enrichissant.
Malgré tout çà, j’écoute énormément de Metal, Death-Metal, Hardcore New-Yorkais, Heavy-Metal. Ma vie c’est moitié métal moitié rap, j’ai parfois l’impression d’être bipolaire.
Vous comprendrez donc que l’éléctro et les soirées parisiennes ce n’est pas pour moi, vous ne m’y croiserez jamais d’ailleurs !
 
C.: Est-ce que tu as un boulot préférentiel, et de quel manière abordes-tu une nouvelle production ?
I.: J’adore les logos et le travail de typo, mais j’aime aussi le design de sites internets, les illustrations, le graphic design, etc…
Ce qui me plait le plus au final c’est d’avoir des commandes variées et ainsi tous les jours de faire des boulots variés.
A chaque nouvelle production, je griffone des idées un petit peu dans mon Moleskine en sirotant un Starbucks (désolé pour le placement de produits!) puis j’attaque directement à l’ordinateur. En effet 93% des mes illustrations sont faites directement dans Photoshop ou Illustrator et non pas à la main sur papier.
Peut-être qu’un jour j’apprendrai à dessiner pour varier les méthodes !
C.: Maintenant parlons de ton expo chez Onze Mètres Carrés. Elle se déroule donc le 27 mai à l’occasion du 4ème anniversaire du shop. Comment est-ce que tu t’es retrouvé à travailler avec OMC ? Et surtout, que va-t-on trouver dans cette exposition ?
I.: Je me suis retrouvé à travailler pour Onze Mètres Carrés, car Nico, le créateur du shop était un ami et m’a demandé de gérer l’identité de son projet.
Dans cette mini-expo vous retrouverez une rétrospective de onze visuels fais au cours des 4 dernières années pour des flyers ou des tee-shirts, mais cette fois -ci en sérigraphie, une seule couleur, avec une intervention peinture sur chaque pour les rendre uniques. Il y aura 10 de chaques, donc 110, pas plus, il n’y en aura pas pour tout le monde !
Il y aura aussi un tee-shirt avec le visuel de flyer spécialement dessiné pour l’occasion !
C.: Une dernière question, as-tu des projets en ce moment et quand est-ce que l’on va pouvoir voir ton nouveau portfolio ?
I.: J’ai plein plein plein de projets en cours, je reste toujours assez discrets d’ailleurs sur çà tant que ce n’est pas sorti . C’est mieux de garder la surprise !
Mon portfolio devrait arriver au cours de l’été, mais avec toutes les commandes clients, c’est difficile de trouver le temps de travailler pour soi.
Comme on dit  « le cordonnier est toujours le plus mal chaussé » … !
Mais sur le portfolio vous retrouverez tous mes derniers travaux dont des tee-shirts pour The Seventh Letter, une pochette de DVD pour David Lachapelle, une série limitée de savon de marseille pour Compagnie de Provence, la nouvelle identité et site d’Artoyz …
C.: Pour terminer notre interview, as-tu un dernier mot à nous dire, un conseil pour les graphistes ou graffeurs en herbe, une réplique choc, un morceau de musique à nous conseiller,… ?
I.: Une musique à conseiller, c’est toujours difficile car personne n’a les mêmes goûts, mais un bon classique de Pantera, Biohazard, Pearl Jam ou La Rumeur fera l’affaire .
Le meilleur conseil que je pourrai donner, c’est de bosser et persévérer !
Merci à toi iLK™.
( iLK™ est également présent
dans la série Design&Designer
des éditons Pyramyd ici )
Maskimus.
Publicités

A propos leconduit

Le conduit c'est doux.
Cet article a été publié dans Art. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s